En cette rentrée 2016, Sylvie Simon, Facilitatrice de bien-être au travail nous propose 12 conseils pour développer l’estime de soi.

Vous en avez assez d’être hypersensibles face aux critiques ? d’être pessimiste pour certains projets, ou encore d’être souvent dans l’auto-critiques sur vous-même ? Qu’est-ce qui vous empêche de développer l’estime de vous ?

Au fait, qu’est ce que l’estime de soi ? Quelle place occupe l’estime de soi au travail ? Que se passe t-il pour un individu qui manquerait d’estime de soi ?

L’estime de soi est un terme désignant le jugement ou l’évaluation faite d’un individu en rapport à sa propre valeur. Lorsqu’un individu accomplit une chose qu’il pense valable, celui-ci ressent une valorisation et lorsqu’il évalue ses actions comme étant en opposition à ses valeurs, il réagit en « baissant dans son estime ». Selon certains psychologues, l’expression est à distinguer de la « confiance en soi » qui, bien que liée à la première, est en rapport avec des capacités plus qu’avec des valeurs1

Dans le cadre du travail, un individu qui aurait une faible estime de soi, serait davantage sujet à :

  • Auto-critique importante, créant un état habituel d’insatisfaction de soi14.
  • Hypersensibilité aux critiques ; un individu ayant une estime de soi basse se sent facilement attaqué et éprouve de façon permanente des ressentiments face aux critiques14.
  • Indécision chronique, souvent à la suite d’une peur exagérée de faire une erreur14.
  • Perfectionnisme, qui conduit à vouloir faire quelque chose parfaitement ou sans erreur, (il se trouve inquiet), au risque notamment de causer une frustration14.
  • Culpabilité, qui mène à des ruminations des erreurs faites dans le passé14
  • Irritabilité, ou constamment sur la défensive même sans raison apparente14
  • Pessimisme, point de vue négatif généralisé14